écrit par :   Catégories :   Disciple
WFTW Body: 

Jean commence son évangile et sa première épitre en mentionnant les choses qui étaient au commencement. Au commencement, quand il n'y avait pas de doctrines, de modèles d'église, de baptême, etc., au sujet desquels les chrétiens débatent maintenant, il n'y avait que Dieu le Père, le Fils et le Saint Esprit et ils avaient la vie et la communion entre eux (1 Jean 1:1-3). C'est la vie et la communion que nous devrions estimer plus que toute autre chose. Dans 1 Jean, chapitre 2, Jean parle de trois niveaux de vie spirituelle.



Enfants (1 Jean 2:12): La caractéristique principale des enfants, c'est qu'ils se réjouissent de la rémission de leurs péchés, ils savent qu'ils ont un Père qui les aime et prendra soin d'eux. Si nous sommes occupés avec le pardon des péchés et la bénédiction du Père, cela montre que nous ne sommes que des enfants spirituellement.



Jeunes gens (1 Jean 2:13): Les jeunes gens sont forts et la parole de Dieu demeure en eux et ils vainquent Satan. Même si nous avons la victoire sur le péché, et sommes occupés à servir Dieu et sommes en mesure de vaincre Satan, nous sommes encore jeunes spirituellement.



Pères (1 Jean 2:14): Il y a ceux qui ont grandi pour devenir pères spirituels, et la seule chose qui compte pour eux est de connaître Dieu tel qu'Il a été dès le commencement, ce qui signifie vie et communion. Le plus grand appel que nous avons est de manifester la vie et le caractère de Dieu. Au commencement, Dieu ne faisait pas de miracles ni ne chassait de démons, mais avait la vie divine et jouissait de communion. Nous aussi pouvons découvrir la vie de Dieu et avoir la communion avec d'autres qui ont cette vie.



Beaucoup de gens vont à l'église pour écouter les prédicateurs doués, écouter de la bonne musique, regarder des guérisons et des miracles, recevoir de l'aide pour les besoins terrestres, etc. Nous lisons dans Marc 6:20 que le roi Hérode aimait écouter l'ardente prédication de Jean-Baptiste mais cela ne le rendait pas spirituel. Dieu fait sortir les gens qui recherchent la vie du plus profond de leur cœur, et ces personnes ont la communion avec ceux ayant la même vie, même s'ils n'ont pas de dons exceptionnels. Si nous ne sommes attirés que vers les gens doués, ça nous montre que nous pourrions être simplement comme Hérode. Ceux qui sont attirés vers les dons et non vers la vie divine et la communion avec des gens pieux humbles tomberont bientôt. Mais ceux qui sont attirés vers la vie ne tomberont pas.



Il faut plusieurs années pour que nous participions à la nature divine. Mais les dons spirituels peuvent être reçus en un instant. Les dons sont comme des vêtements qui peuvent être portés, mais qui ne changent pas la personne à l'intérieur. L'âne de Balaam pouvait parler dans une langue inconnue, mais il n'était toujours qu'un âne. Balaam lui-même pouvait prophétiser sur le Messie, mais il a été quelqu'un qui a conduit Israël à pécher.



Dieu n'a pas placé de nombreux frères doués dans l'église dans le but de trier entre ceux qui recherchent la vie et d'autres qui recherchent des dons. Une personne qui ne peut avoir aucune communion avec des frères pieux qui ne sont pas aussi doués manifeste que ce n'est pas la vie qu'il recherche.



Jésus a dit que les faux prophètes prophétiseraient, feraient des miracles et chasseraient les démons en Son nom (Matthieu 7:22). Mais il devra leur dire qu'ils n'ont jamais été Sien (Matthieu 7:23). La plupart des gens ne comprennent pas que ceux qui ont de tels dons peuvent ne même pas être nés de nouveau. Jésus nous dit de ne pas rechercher les dons, mais du fruit comme la patience, la bonté, la miséricorde, la bonté, etc. Lorsque vous écoutez un grand prédicateur, cherchez-vous jamais à en savoir plus sur sa vie de famille, ses relations avec ses compagnons d'œuvre, son attitude à l'égard de l'argent et de l'honneur, etc. C'est ainsi que nous distinguons entre vrais et faux prophètes.



Babylone est bâtie sur la base de dons qui sont tant admirés et appréciés. Mais Jérusalem la vraie église est bâtie par la vie et la communion.